Sante

Sport et asthme : Les essentiels à savoir

Beaucoup de polémiques parlent de la compatibilité de l’asthme et du sport. On se pose de multiples questions sur ce sujet. Une chose est sûre, les médecins n’interdisent pas la pratique des activités physiques même si on est asthmatique. L’article détaille les informations importantes à savoir sur ce propos.

Avantages du sport

Avant d’entrer dans les détails, récapitulons ce qu’on entend généralement par l’asthme. Il s’agit d’une maladie respiratoire qui est d’origine allergique. Ce trouble constitue une inflammation chronique des bronches. Il évite l’air de passer. Bien entendu, l’asthme peut être considéré comme une situation handicapante. Toutefois, il accepte la pratique du sport. Il peut même s’avérer favorable à la santé.

L’activité physique permet d’optimiser votre capacité pulmonaire. Elle réduit l’intensité des crises. Ce n’est pas tout, elle vous aide à stimuler presque vos muscles respiratoires, notamment le diaphragme. Elle améliore le contrôle des manifestations et le degré de tolérance à l’effort fourni pendant les exercices.

Il ne faut pas oublier que la pratique du sport contribue beaucoup au bien-être psychologique. Même si vous êtes malade, les entraînements renforcent votre confiance en vous. Néanmoins, ils ne se font pas à la légère. Il s’avère impératif de prendre des dispositions adéquates pour ne pas brusquer le corps et rester en bonne santé.

Les précautions à respecter

Pour ne pas empirer votre situation, il est fortement recommandé de bien contrôler l’asthme avant de démarrer quoi que ce soit. Il est vivement préconisé de demander toujours conseil auprès de votre médecin traitant pour ne pas prendre une décision regrettable.

Si le docteur vous autorise à y lancer, vous devez entamer petit à petit. Les personnes asthmatiques ne doivent pas s’entraîner de manière intensive. Sinon, cela ne fait qu’à inciter de nouvelles manifestations. Un échauffement progressif se révèle être nécessaire avant de commencer l’exercice. N’oubliez pas de vous munir de votre médicament habituel au cas où vous feriez une éventuelle crise. Il est préconisé d’arrêter tout de suite dès les premiers signes de l’essoufflement.

Lorsque vous souffrez des crises d’asthme d’effort peu fréquentes, vous devez prendre le bronchodilatateur en inhalation de quinze minutes avant l’exercice. À l’inverse, les crises régulières doivent être contrôlées auprès d’un médecin spécialiste. Dans la majorité des cas, il vous prescrit un traitement de fond en accentuant la dose de corticoïde. Il est nécessaire de ne pas courir le risque de faire un sport sans consulter au préalable votre docteur.

 

Quelle activité physique pratiquer ?

Généralement, il n’existe aucun exercice spécialement recommandé quand on est asthmatique. Malgré les idées reçues, vous pouvez même opter pour la natation. L’unique discipline interdite constitue la plongée sous-marine avec bouteille. Cette activité peut inciter des crises.

De même, si vous êtes allergique aux poils des chevaux, vous ne devez pas pratiquer l’équitation. Si la maladie n’est pas bien contrôlée, il est conseillé d’éviter de faire l’activité physique.

Pour conclure, la pratique du sport ne pose aucun problème pour les asthmatiques. Il est préconisé quand même de prendre des précautions mentionnées ci-haut pour ne pas empirer la situation. N’oubliez pas de consulter un médecin avant de faire quoi que ce soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *